Rester seul à la maison

Dès son arrivée, habituer le chiot à rester seul à la maison. Il va probablement pleurer les premières nuits qu’il passera dans son nouvel environnement, loin de sa maman.  Ses pleurs naissent d’une détresse de soudaine solitude, et si vous lui répondez, vous ne faites que retarder le moment où il recommencera. Cela risque d'être sans fin.


Laissez-le dormir près de vous dans son panier 1 à 2 semaines, le temps qu’il puisse tisser un lien d'attachement et de confiance avec vous. Tranquillisé, il va pouvoir dormir et vous aussi ! Ensuite seulement vous lui proposerez de rester dans sa pièce la nuit, non sans l’y avoir laissé un peu seul d’abord en journée...) A partir de ce moment, ne pas répondre aux pleurs (de jour comme de nuit) sera évidemment impératif, mais le chiot sera moins fragile émotionnellement.


Ne pas répondre du tout et le laisser seul, sans aucune transition, c’est une méthode très dure, pour vos nerfs mais surtout pour le chiot qui souffre, bien qu’il finisse par se résigner.


Quand vous partez, n''instituez pas de rituel de départ qui stressera le toutou (caresses, mise en garde, ... ).  Idem pour le retour, le maître fera attention à son chien, seulement une fois celui-ci calmé.
 
Que vous partiez 20 min ou 4 heures pour lui c'est égal car il n'a pas la notion du temps.

 

Organisez des faux départs qui seront de plus en plus longs. Ne le consolez pas en partant ni en arrivant, surtout ignorez-le.

Si le chien fait des dégâts pendant votre absence, pensez plutôt l'isoler (barrière, vari kennel, parc).

 

 

 


5 votes. Moyenne 4.60 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

WWW.DENOE.CH - VACANCES - CHIHUAHUA

 

 

webmaster(a)denoe.ch

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site