La hiérarchie

Le chien est avant tout en mammifère social dont des règles bien claires régissent sa vie. Pour que l’homme et le chien vivent ensemble il faut une hiérarchie, et pour cela il faut connaître ses règles de vie et ses modes de communications. 

Dans une meute nous avons un chien dominant qui a tout les privilèges puis viennent les autres jusque au dernier de cette hiérarchie.
Le dominant a des privilèges sur l’alimentation, les espaces (les allées et venues), les contacts et la reproduction.

Les comportements sociaux sont différents selon la place hiérarchique que le chien occupe :

Le comportement alimentaire :

 

Dans la meute Dans la famille

Le dominant mange en premier
Sous le regarde des autres membres de la meute.
S’accorde le droit de repousser les autres qui s’approchent de trop prés. 

Le chien occupe une place de dominant :
Il mange avant le maître  Mange en leur présence, sous leur regard bienveillant.  Mange lentement, lève la tête régulièrement de la gamelle.  Grogne si le maître approche de la gamelle.  Réclame de la nourriture a table et obtient ce qu’il demande. (Plusieurs postures : patte sur la cuisse, pleure etc.). 
Le fait d’obtenir renforce sa position de dominant.
Les autres membres de la meute : 
Se nourrissent après que le dominant a fini de manger 
Très rapidement (gloutons) 
En se cachant.
Le chien occupe une place de dominé : 
Il mange après son maître 
Mange dans un lieu isolé, à l’abri des regards 
Mange dans un temps limité. 
Quémande pas à table sinon il est réprimandé et renvoyé dans son coin.

Conseil : Donnez à manger à votre chien dans un lieu en retrait et ne pas rester forcément auprès de lui quand il mange. L’habituer à ce que vous vous approchiez de sa gamelle et même à lui retirer. (Toujours sans abus, simplement dans le respect de l’animal et d’une hiérarchie.) 

Le comportement autour du lieu de couchage :

Le chien qui occupe une place de dominant choisit son lieu de couchage dans un lieu stratégique (chambre, couloir, haut d’escalier etc.)  Il considérera ce lieu comme exclusif et le défendra comme tel : Il peut en expulser les autres membres  Donnez-lui donc un lieu de couchage dans un coin, et ce lieu lui est propre. Ce lieu devient ainsi une zone franche où le chien ne doit pas être dérangé.  (Bien faire comprendre cela aux enfants) 

Le comportement à l’occasion des contactes physiques et des jeux :

Le dominant décide quand commencent et quand finissent les jeux : il en a l’initiative.
Conseil : Ne caressez pas votre chien sur sa demande et ne jouez pas non plus systématiquement lorsqu’il vous y invite : c’est a vous d’en prendre l’initiative.

Le comportement d’élimination :

Outre un besoin d’un soulagement naturel, le dominant pourra déposer ses selles et urines dans des lieux stratégiques (en hauteur, vue de tous, lieu de passage etc.)  C’est un mode de communication = le chien marque son territoire = Il marque sa dominance. Pour renforcer sa dominance le mâle lève la patte et la femelle et le male grattent le sol après avoir éliminé .

Le comportement sexuel :

Le chevauchement et l’acceptation ne sont pas des comportements « homo » mais des comportements sociaux chez le chien.  Le dominant chevauche le et le dominé accepte, c’est une posture de soumission, une manière d’apaiser le dominant. 


Avec ces quelques connaissances, vous pouvez être à même de situer votre chien à sa place dans votre famille. 

 


3 votes. Moyenne 3.67 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

WWW.DENOE.CH - VACANCES - CHIHUAHUA

 

 

webmaster(a)denoe.ch

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×